Vers une Chine créative: quelle liberté de pensée et d’action créative dans un régime fort ?

Vous êtes ici : Accueil / Ressources / Vers une Chine créative: quelle liberté de pensée et d’action créative dans un régime fort ?
Vues
87 min.

Vers une Chine créative: quelle liberté de pensée et d’action créative dans un régime fort ?

Conférence de Christine Liefooghe, animée par Éric Leclerc

Dans le cadre du 9e Printemps des sciences humaines et sociales "S'émanciper"

La Chine a choisi de participer à la mondialisation capitaliste: elle est devenue «l’atelier du monde». Désormais, la Chine innove et veut devenir le studio créatif de l’économie mondiale. Le ralentissement de la croissance et les défis engendrés par une forte pollution l’exigent et depuis 2006, les plans quinquennaux du gouvernement soutiennent les industries créatives. Des quartiers culturels émergent dans les friches industrielles des villes chinoises, comme les très touristiques M50 de Shanghai ou 798 Art Zone de Pékin. Shenzhen, ville construite par et pour l’industrie d’exportation, est depuis 2009 «Ville Unesco du design» et Shanghai aménage un quartier de la mode pour concurrencer Paris, Londres ou New York. Pour un Occidental, imaginer des Chinois créatifs dans un régime politique fort qui limite la liberté d’expression relève du paradoxe. Si les autorités souhaitent «libérer le gène créatif» du peuple, quelle liberté est accordée aux artistes? Dissidence et création artistique font-elles bon ménage avec la «bonne créativité» à laquelle aspire le Parti Communiste Chinois? L’économie culturelle et créative «à la chinoise» est-elle le cheval de Troie de l’émancipation politique ou une nouvelle forme de domination des consciences?

Christine Liefooghe est maître de conférences à l’Institut d’aménagement et d’urbanisme de Lille, et membre du laboratoire Territoires, villes, environnement et société (TVES - université de Lille/université du littoral-côte d’Opale). Elle a dirigé récemment deux ouvrages portant sur le rôle de l’économie de la connaissance, de la culture et de la créativité dans le développement des territoires: L’économie créative et ses territoires (PUR, 2015) et avec Dominique Mons et Didier Paris: Lille, métropole créative ? Nouveaux liens, nouveaux lieux, nouveaux territoires (PUS, 2016).
Éric Leclerc, professeur de géographie à l’université de Lille, est un spécialiste des mobilités des migrants hautement qualifiés (informaticiens indiens). Ses recherches ont porté également sur l’utilisation d’Internet par la diaspora indienne, des travaux qui interrogent les représentations du cyberespace ainsi que les méthodes des humanités numériques.


 

 

Dernières ressources mises en ligne
Christian Mahieu, Maïa Dereva, Simon Sarazin, Stéphanie Bost
Dans des contextes sociaux et politiques différents, en France mais aussi dans de nombreux pays...
Claire Zalc, Danielle Delmaire
Lancée dès les premiers jours de son existence par le régime de Vichy, la dénaturalisation...
Estelle Ferrarese, Mariella Palmieri
Si dans la plupart des luttes politiques et sociales la question du sujet collectif
Christine Liefooghe, Éric Leclerc
La Chine a choisi de participer à la mondialisation capitaliste: elle est devenue...

MESHS LogoNOIR

Publi.MESHS

L'ambition de Publi.MESHS est d'offrir une vitrine à la culture scientifique en sciences humaines et sociales.
La Maison européenne des sciences de l'homme et de la société y présente les documents multimédias issus de son programme de médiation scientifique ou produits par les projets de recherche qu'elle héberge.


En savoir (+)

RSS publi.meshs Twitter publi.meshs