Une philosophie de l'Europe, à quoi bon ?

You are here: Home / Ressources / Une philosophie de l'Europe, à quoi bon ?
Views
122 min


Une philosophie de l'Europe, à quoi bon ? De l'Europe philosophique à la philosophie de l'Europe, pour une approche normative du projet politique européen

Conférence inaugurale du 7e Printemps des sciences humaines et sociales

Au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, le projet d’édification d’une Europe politique semble avoir pris le contrepied de l’esprit dans lequel le grand Husserl, lors de sa célèbre Conférence de Vienne, en 1935, avait pu invoquer l’«Europe philosophique», tout en appelant l’«humanité européenne» à un «héroïsme de la raison», afin de conjurer l’enlisement du rationalisme occidental dans l’objectivisme et le naturalisme.
Par rapport à cet idéalisme fait contraste le réalisme des pionniers de la construction européenne, un processus jusqu’alors dominé par l’économisme, le fonctionnalisme, le technocratisme; processus «froid», s’il en est, qui n’offre guère de matière aux passions politiques, et moins encore de prise, du moins en apparence, aux enthousiasmes spéculatifs.
Pourtant s’y joue la grande transformation postnationale, plus importante, peut-être, que la Révolution française en son temps. Derrière la froideur des processus d’intégration transnationale se joue en effet le destin de l’idée princeps des Lumières: l’idée cosmopolitique. On montrera comment, sous cette lumière, une approche normative du projet politique européen donne à connaître sa dimension philosophique.

Jean-Marc Ferry est philosophe, professeur des universités, titulaire de la chaire de philosophie de l’Europe, à l’université de Nantes, et docteur honoris causa de l’université de Lausanne (Suisse). Il a publié près de trente ouvrages, dont: La Question de l’État européen (2000);Europe, la voie kantienne (2006); La République crépusculaire. Comprendre le projet européen in sensu cosmopolitico (2010); L’Idée d’Europe (2013); Les Voies de la relance européenne (2014);Europe, crise et critique (2014).

Présentation:
Céline Husson-Rochcongar, maître de conférences en droit public à l’université de Picardie – Jules Verne et membre du Centre universitaire de recherche sur l’action publique et le politique, épistémologie et sciences sociales (CURAPP-ESS). Spécialiste de théorie du droit et du droit international et européen des droits de l’homme, ses recherches portent sur l’utilisation juridique des valeurs et sur le rôle du droit comme processus de régulation sociale.


Last resources uploaded
Franck Bodin, Pascaline Miannay, Alfonso Pinto, Nathalie Bétourné
Tout ce qui touche à l’eau ou se passe dans les airs est objet de fascination...
Anne Besson, Irène Langlet, Simon Bréan, Emmanuelle Poulain-Gautret
Quels savoirs transmettre à propos de la SF, genre propice aux expérimentations formelles ...
Frédéric Landragin, Cédric Patin
La découverte d’une civilisation inconnue et l’établissement d’un contact avec autrui ont des ...
Jean-Gabriel Ganascia, Jérome Foncel
Bien mal lui en prit, car une fois morte et réincarnée, elle se montra si envahissante ...

MESHS LogoNOIR

Publi.MESHS

L'ambition de Publi.MESHS est d'offrir une vitrine à la culture scientifique en sciences humaines et sociales.
La Maison européenne des sciences de l'homme et de la société y présente les documents multimédias issus de son programme de médiation scientifique ou produits par les projets de recherche qu'elle héberge.


En savoir (+)

RSS publi.meshs Twitter publi.meshs