Ressorts psycho-sociaux et neurologiques de la décision

Vous êtes ici : Accueil / Ressources / Ressorts psycho-sociaux et neurologiques de la décision
Vues
129 min.

Consulter la vidéo de la conférence

 

Thomas Boraud — Et le vainqueur emporte la mise !

La prise de décision résulte de phénomènes de compétition entre plusieurs réseaux neuronaux distribués.
Les corrélats neuronaux des processus de décisions sont un des enjeux majeurs des neurosciences de cette décennie. Depuis une dizaine d’années, plusieurs disciplines, parmi lesquelles les neurosciences, la microéconomie et la psychologie expérimentale ont convergé pour étudier ces processus donnant naissance à un nouveau champ pluridisciplinaire un peu pompeusement baptisé neuroéconomie. De nouveaux paradigmes expérimentaux issus des protocoles de microéconomie associés à des investigations électrophysiologiques ou d’imagerie fonctionnelle ont permis de mettre en évidence les structures impliquées et de suggérer des mécanismes sous-jacents. Nous les passerons succinctement en revue et proposerons une théorie intégrative pour expliciter ces mécanismes qui résultent de processus de compétition entre plusieurs réseaux distribués entre le cortex et les structures profondes du cerveau. MESHS.

Thomas Boraud est directeur de recherche à l’Institut fédératif de recherche sur les neurosciences (IFR 8 ; CNRS - INSERM - INRA - CHU de Bordeaux). Ses thèmes de recherche portent sur la cognition et le comportement, les conditions neurologiques et psychiatriques de la motivation et de l’émotion, les pathologies neurodégénératives.

 

Astrid Mignon — Nos décisions sous influences : leurs origines et leurs conséquences sociale

La psychologie sociale expérimentale nous permet d’analyser les origines et les conséquences sociales de la décision en intégrant trois aspects. 1. Des facteurs sociaux interviennent dans nos décisions sans que nous en ayons forcément conscience. De plus, les décisions prises permettent de remplir diverses fonctions sociales qui nous échappent. Par exemple, nous pouvons publiquement prendre une décision fausse dans le but implicite et non conscient de ne pas apparaître comme déviants par rapport aux autres. 2. Le fait de prendre une décision a des conséquences sociales inattendues car non supposées par la décision elle-même. Par exemple, décider librement et seul peut conduire paradoxalement à un rétrécissement progressif du champ décisionnel. 3. Prendre une décision ne garantit pas sa mise en œuvre sous forme d’action concrète. Par exemple, le fait de décider en toute bonne foi de changer d’hygiène de vie n’est que rarement converti en action réelle. L’ensemble des travaux présentés permettront de montrer que la fonction des décisions doit être appréhendée dans les contextes sociaux où elles sont prises.

Astrid Mignon est maître de conférences en psychologie sociale à l’université Lille 3 (Unité de recherche en sciences cognitives et affectives, URECA, EA 1059). Ses thèmes de recherche portent notamment sur la polysémie des traits de personnalité et l’analyse de leur fonction sociale.

 

Séance introduite par Yvonne Delevoye, professeur de psychologie à l’université Lille 3 (URECA, EA 1059), membre de l’équipe de direction de la MESHS.

se decider 150
(se) Décider ?

3e Printemps des sciences humaines et sociales / (se) décider ? - Ressorts et pratiques de la décision

6 - Ressorts psycho-sociaux et neurologiques de la décision

 

Programme détaillé disponible ici.

 

 

Contrat Creative Commons Vidéo et texte sous licence Creative Commons

Mots-clés
Sciences cognitives
Collections
Printemps des SHS
Disciplines
Psychologie
Dernières ressources mises en ligne
Christian Mahieu, Maïa Dereva, Simon Sarazin, Stéphanie Bost
Dans des contextes sociaux et politiques différents, en France mais aussi dans de nombreux pays...
Claire Zalc, Danielle Delmaire
Lancée dès les premiers jours de son existence par le régime de Vichy, la dénaturalisation...
Estelle Ferrarese, Mariella Palmieri
Si dans la plupart des luttes politiques et sociales la question du sujet collectif
Christine Liefooghe, Éric Leclerc
La Chine a choisi de participer à la mondialisation capitaliste: elle est devenue...

MESHS LogoNOIR

Publi.MESHS

L'ambition de Publi.MESHS est d'offrir une vitrine à la culture scientifique en sciences humaines et sociales.
La Maison européenne des sciences de l'homme et de la société y présente les documents multimédias issus de son programme de médiation scientifique ou produits par les projets de recherche qu'elle héberge.


En savoir (+)

RSS publi.meshs Twitter publi.meshs