Le parti pris des animaux

Vous êtes ici : Accueil / Ressources / Le parti pris des animaux
Vues
1h54


Rencontre organisée dans le cadre de Citéphilo 2014

Les premières peintures furent des représentations animales. On recense aujourd’hui la disparition des espèces, on mesure les menaces pesant sur les biotopes et l’on agite, à titre d’hypothèse dramatique, la disparition des animaux. Entre présence souveraine et disparition redoutée, l’attention portée aux animaux, depuis quelques années, devient inquiète. Le Parti pris des animaux résulte d’un geste à la fois littéraire, philosophique et poétique qui consiste à observer les bêtes par le prisme de l’inquiétude qu’elles causent aux hommes mais également dans leur radicale singularité au-delà de tout souci des espèces. Cette attention va si loin qu’elle souhaiterait parfois pénétrer les perceptions animales pour appréhender leur monde de l’intérieur. Jean-Christophe Bailly revient, quelques années après Le Versant animal, sur l’énigme que constitue leur singularité vivante et son défi pour la pensée. F.G.

Jean-Christophe Bailly est écrivain et enseignant à l’École nationale du paysage et de la nature de Blois.

Frédéric Gendre était responsable de la médiation scientifique à la MESHS jusqu'en 2014.

 


 


Dernières ressources mises en ligne
Ashley R. Sanders
Understanding colonial projects through text analysis, data visualization and network analysis
Marcello Ravveduto
A virtual gallery of mafia and anti-mafia
Fred Poché
Une conférence organisée en partenariat avec Cité Philo
Gerard Corbella
An online archive as a reparation public policy

MESHS LogoNOIR

Publi.MESHS

L'ambition de Publi.MESHS est d'offrir une vitrine à la culture scientifique en sciences humaines et sociales.
La Maison européenne des sciences de l'homme et de la société y présente les documents multimédias issus de son programme de médiation scientifique ou produits par les projets de recherche qu'elle héberge.


En savoir (+)

RSS publi.meshs Twitter publi.meshs