L’historien et la fabrique de l’identité nationale: défis et responsabilités

Vous êtes ici : Accueil / Ressources / L’historien et la fabrique de l’identité nationale: défis et responsabilités
Vues
116 min


Dans le cadre du 8 Printemps des sciences humaines et sociales dédié au thème "Identités"

 

L’historien et la fabrique de l’identité nationale: défis et responsabilités

avec Nicolas Offenstadt et Aurore Chéry
Modération : Anne Bazin-Begley

Conférence organisée en partenariat avec Sciences Po Lille


La question de l'identité nationale a été remise au centre de l'actualité politique depuis une dizaine d'années. En raison du flou qui entoure ses définitions, elle se prête à toutes les stratégies d'appropriation, notamment les plus contestables, servant aussi bien à stigmatiser ceux qui ne sont pas "nous", qu'à fantasmer l'existence immémoriale d'une communauté soudée autour de "son" histoire et de "sa" culture. De quoi l'actuel retour de la question de l'identité nationale est-il le nom? Est-il le symptôme d'une incapacité du politique à répondre aux défis de l'intégration sociale? Témoigne-t-il d'un désenchantement démocratique et d'une volonté d'y répondre en se repliant sur le mythe de l'autochtonie? Traduit-il une panne ou un renoncement des institutions de socialisation? C'est le rôle des historiens que de répondre à ces usages politiques de l'histoire et de la mémoire, au coeur desquels la question de l'identité nationale ne cesse d'interroger les tensions entre intégration et exclusion.

Anne Bazin-Begley est maître de conférences en science politique à Sciences Po Lille, chercheuse au Centre d'Études et de Recherches Administratives, Politiques et Sociales (CERAPS) et à l'Institut des sciences du politique (université Paris Ouest Nanterre La Défense).
Aurore Chéry est docteure en histoire moderne, chercheuse associée au LARHRA, chercheuse postdoctorale pour le CNRS au sein d'ANHIMA et membre du conseil d'administration du Comité de Vigilance face aux Usages publics de l'Histoire (CVUH). En 2013, elle a coécrit l'ouvrage Les Historiens de garde: de Lorànt Deutsch à Patrick Buisson, la résurgence du roman national, publié chez Inculte.
Nicolas Offenstadt est professeur invité à l'université de la Viadrina (Francfort / Oder), spécialiste de la fin du Moyen Âge et de la Grande Guerre.


Dernières ressources mises en ligne
Christian Mahieu, Maïa Dereva, Simon Sarazin, Stéphanie Bost
Dans des contextes sociaux et politiques différents, en France mais aussi dans de nombreux pays...
Claire Zalc, Danielle Delmaire
Lancée dès les premiers jours de son existence par le régime de Vichy, la dénaturalisation...
Estelle Ferrarese, Mariella Palmieri
Si dans la plupart des luttes politiques et sociales la question du sujet collectif
Christine Liefooghe, Éric Leclerc
La Chine a choisi de participer à la mondialisation capitaliste: elle est devenue...

MESHS LogoNOIR

Publi.MESHS

L'ambition de Publi.MESHS est d'offrir une vitrine à la culture scientifique en sciences humaines et sociales.
La Maison européenne des sciences de l'homme et de la société y présente les documents multimédias issus de son programme de médiation scientifique ou produits par les projets de recherche qu'elle héberge.


En savoir (+)

RSS publi.meshs Twitter publi.meshs