Institutionnalisation des humanités numériques en France et en Europe

Vous êtes ici : Accueil / Ressources / Institutionnalisation des humanités numériques en France et en Europe
72 min


DHnord2014 - Logo2DHnord2014. Humanités numériques : des outils, des méthodes, une culture.
Retrouvez d'autres contenus sur le site du colloque : http://dhnord2014.meshs.fr


Aurélien Berra est maître de conférences en rhétorique et littérature grecque. Ses recherches portent sur plusieurs thèmes : l'énigme et le discours obscur dans l'Antiquité ; Les Deipnosophistes d'Athénée de Naucratis : édition, traduction et commentaire ; philologie et humanités numériques. Dans le cadre de ce dernier thème, Aurélien Berra tient à jour le carnet de recherche Philologie à venir alliant textes (anciens) et humanités numériques, en lien avec le séminaire "Digital Humanities. Les transformations numériques du rapport aux savoirs" organisé à l'EHESS et qu'il anime en collaboration avec Pierre Mounier et Marin Dacos. Ancien élève de l'École normale supérieure (ENS) et diplômé de l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS, DEA et doctorat), Aurélien Berra est également responsable français de l’axe "Research and Education" (VCC2) et co-responsable de la tâche "Community Engagement" au sein du projet européen DARIAH (Digital Research Infrastructure for the Arts and Humanities) et de la TGIR Huma-Num.

Claire Clivaz est professeur assistante de Nouveau Testament et littérature chrétienne ancienne à l’Institut romand des sciences bibliques de la faculté de théologie et des sciences des religions de l'Université de Lausanne (Unil). Spécialiste des manuscrits grecs du Nouveau Testament et des questions d'édition, elle développe notamment ses recherches sur les transformations que la culture digitale provoque dans les différents domaines des sciences humaines et particulièrement sur l’épistémologie de la critique textuelle du Nouveau Testament. Membre du Laboratoire des cultures et humanités digitales (Ladhul) de la faculté des sciences sociales et politiques de l’Unil, elle s’intéresse donc à la question des Humanités Numériques et notamment appliquées aux études théologiques. Co-chair de Frédéric Kaplan du prochain colloque DH 2014 à Lausanne, Claire Clivaz s'est déjà impliquée dans de nombreux projets en lien avec ses questions tels que la conférence "From Ancients Manuscripts to the Digital Era", avec Jérôme Meizoz et François Vallotton, Lausanne (août 2011), la co-organisation de la première DH summer school of Switzerland, Berne (juin 2013) ou le colloque "The Humanities Unbound" avec Dominique Vinck et Frédéric Kaplan, Lausanne (octobre 2013.).

Pierre Mounier est directeur-adjoint d'OpenEdition au Centre pour l’édition électronique ouverte (Cléo). Latiniste de formation, Pierre Mounier concentre aujourd'hui ses activités sur l'édition électronique dans le champ des sciences humaines et sociales. Passionné par Internet, il conjugue sa formation universitaire (études littéraires, anthropologie, sciences de l’information et de la communication) avec son intérêt pour les technologies numériques sur le portail d'information et de réflexion Homo Numericus, qu'il a fondé en 2000. Convaincu que l'adaptation de notre tradition culturelle et intellectuelle aux bouleversements engendrés par la révolution numérique est essentielle, les questions portant sur les liens étroits qu'entretiennent la culture, la société, les sciences et les nouvelles technologies sont au cœur de ses préoccupations. Pierre Mounier a auparavant travaillé au sein de l'École normale supérieure (ENS) où il est à l'origine d'une cellule d'édition électronique. Ingénieur d'études au sein de l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS), il anime depuis 2008 le séminaire "Digital Humanities. Les transformations numériques du rapport aux savoirs" en collaboration avec Aurélien Berra et Marin Dacos avec qui il co-écrit le blog Blogo-Numericus. Ils sont ensemble à l'initiative du premier THATCamp français organisé à Paris en 2010.

Elena Pierazzo, titulaire d'un doctorat en philologie italienne, est aujourd'hui lecturer (l'équivalent anglo-saxon de maître de conférences) en Digital Humanities au King's College London. Ses recherches portent sur la rencontre entre texte et informatique (édition électronique, encodage des textes) et tout ce que cela implique sur le plan de la recherche d'une part et du point de vue des utilisateurs d'autre part. Initialement spécialiste en littérature de la Renaissance et de linguistique italienne, elle a développé des compétences informatiques en matière d'encodage des documents (elle enseigne notamment le langage XML et les technologies qui lui sont associées). Ces aptitudes techniques l'ont amenée à réfléchir sur de nouvelles problématiques causées par la mise en rapport entre texte et numérique et ce que le changement de médium modifie dans l'édition.
Elena Pierazzo est présidente de la Text Encoding Initiative, un consortium à l'origine d'un format XML standardisé de description de textes destiné à faciliter la recherche littéraire ainsi que l'échange informatisé.

Marc Renneville, est directeur de la Très grande infrastructure de recherche (TGIR) Huma-Num depuis mars 2013. Directeur de recherche en histoire des sciences de l'homme et criminologie au CNRS au sein du centre Alexandre Koyré (Histoire des sciences et des techniques) et chercheur associé au centre d'Histoire de Sciences Po, il officie aussi en marge de ses activités académiques en tant que directeur de la publication du site Criminocorpus, "une plateforme d'édition scientifique pour l'histoire de la justice, des crimes et des peines" qu'il a créée. Cette plateforme hypermédia collective met à disposition de la communauté scientifique un ensemble d'outils et de ressources en ligne (bibliographie, chronologies, corpus de textes juridiques...), une revue, des expositions virtuelles et un blog destiné à diffuser auprès d'un large public l'actualité en matière de criminologie et d'histoire de la justice.


Conférence du colloque DHnord2014. Humanités numériques : des outils, des méthodes, une culture. 26-28 mai 2014, MESHS
Organisation : Maison européenne des sciences de l'homme et de la société, Learning Center Archéologie/Égyptologie/SHS de l'université Lille 3
Partenaires : Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais, Open Edition, GERiiCO, Ecole doctorale SHS, Ecole doctorale SJPG, ANR CHispa 

Dernières ressources mises en ligne
Christian Mahieu, Maïa Dereva, Simon Sarazin, Stéphanie Bost
Dans des contextes sociaux et politiques différents, en France mais aussi dans de nombreux pays...
Claire Zalc, Danielle Delmaire
Lancée dès les premiers jours de son existence par le régime de Vichy, la dénaturalisation...
Estelle Ferrarese, Mariella Palmieri
Si dans la plupart des luttes politiques et sociales la question du sujet collectif
Christine Liefooghe, Éric Leclerc
La Chine a choisi de participer à la mondialisation capitaliste: elle est devenue...

MESHS LogoNOIR

Publi.MESHS

L'ambition de Publi.MESHS est d'offrir une vitrine à la culture scientifique en sciences humaines et sociales.
La Maison européenne des sciences de l'homme et de la société y présente les documents multimédias issus de son programme de médiation scientifique ou produits par les projets de recherche qu'elle héberge.


En savoir (+)

RSS publi.meshs Twitter publi.meshs